cryotherapy

the results of -180 C

Différences entre le REFROIDISSEMENT avec de l’eau froide dans les dispositifs disponibles et la CRIOSTIMULATION dans la chambre de cryothérapie :

Refroidissement

Refroidissement avec de l’eau froide → traitement à une température de + 5°C à 0°C :

  • lente privation de chaleur → longue durée du traitement (20-30 minutes)
  • sans effet de stimulation et d’hypéremie
  • inconfort dû à l’application du facteur humide de froid

Cryostimulation

Cryostimulation – cryothérapie systémique dans la chambre de cryothérapie → traitement à une température de -120°C à -180°C :

  • rapide privation de chaleur → courte application du facteur sec de froid
  • stimulation et effet d’hypéremie active
  • confort du traitement dû à l’application du facteur sec de froid

Indications et contre-indications à l’ utilisation de la cryothérapie systémique

Indications

  • Luxations, torsions et élongations musculaires
  • Réhabilitation des fractures et après les interventions chirurgicales
  • Lésions des tendons fléchisseurs des doigts et de l’appareil suspenseur de l’os sésamoïde (syndrome naviculaire)
  • Ringbone (phalangienne exostose) de l’articulation du sabot et de la couronne (periartritis ossificans)
  • Inflammations
  • Dégénérations articulaires (articulation du paturon)
  • Lésions du muscle interosseux
  • Lésions de l’os canon
  • Inflammation de la capsule articulaire du coude
  • Syndromes douloureux de la colonne vertébrale
  • Lésion de l’articulation du genou
  • Éparvin osseux – changements de l’articulation de la cheville
  • Lésions des ligaments
  • Hématomes intramusculaires
  • Distorsions des articulations (p.ex. lésions de l‘articulation du paturon)
  • Contusions musculaires (bursite du muscle biceps)
  • Fissure dans le sabot (fissuration des sabots)
  • Changements des tendons des muscles fléchisseurs
  • Changements des allongements des tendons du muscle extenseur
  • Rhumatisme et tendinites
  • Maladies neurologiques: paralysies, névrites
  • Syndromes de surcharge chroniques
  • Bursite du muscle biceps
  • Régénération biologique : renforcement du système immunitaire et stimulation du système hormonal,

Contre-indications

  • Anémie
  • Troubles circulatoires
  • COPD(ROA),
  • Dyspnée,

EMPLOIS THÉRAPEUTIQUES DE LA CRYOSTIMULATION CHEZ LES CHEVAUX

Application

– réhabilitation
– médecine du sport
– régénération biologique

Objectifs fondamentaux

– soulagement de la douleur
– réduction de l’activité du processus inflammatoire
– diminution de la tension des muscles squelettiques – la réduction de la spasticité
– nouvelle augmentation de la force musculaire
– diminution des œdèmes
– effet immunitaire et hormonal
– relaxation

Influence fondamentale

– Analgésique
– Anti-inflammatoire
– Anti-oedémateux

APPLICATION DE LA CRYOTHÉRAPIE SYSTÉMIQUE DANS L’ENTRAÎNEMENT SPORTIF

Le sport moderne de haut niveau est une compétition à la limite de la résistance de l’organisme et le succès est conditionné par une régénération efficace.

Avantages résultant de l’application

systématique de la chambre de cryothérapie chez les chevaux dans un cycle d’entraînement annuel :

– Augmentation de la performance physique aérobie et de la force anaérobie
– Augmentation de la remise en forme physique et de la tolérance à l’effort
– Augmentation de la résistance générale de l’organisme → réduction des infections
– Augmentation de la production et de la libération de testostérone
– Augmentation de la force musculaire et de l’endurance
– Augmentation de la production d’endorphines
– Amélioration de la qualité du collagène (protéine constituant les ligaments, tendons) → prévention des blessures

Avantages résultant de l’application

ponctuelle de la chambre de cryothérapie chez les chevaux entre les entraînements :

– Augmentation de l’hypéremie active des tissus → accélération de la régénération après l’effort
– Augmentation de la disponibilité pour de nouvelles charges
– Augmentation de la tolérance à l’effort et de l’endurance pendant le match
– Diminution de la fatigue de l’organisme
– Accélération du traitement des lésions
– Augmentation de l’efficacité des contractions des muscles squelettiques
– Amélioration des paramètres de résistance, de force et de vitesse, d’efficacité et d’endurance chez les chevaux de sport